Tag: découvertes culinaires

Caviar Box : Un plaisir Caviar tous les mois by Kaviari

Caviar Box : une réussite culinaire

Février 2014

L’agence souhaite partager les recettes et saluer la réussite de la Caviar Box by Kaviari.

Après son En-K révolutionnaire, la Maison Kaviari continue à sublimer le Caviar et vous propose tous les mois une recette réalisée à partir de l’innovante Caviar box. Une sélection de ses produits de la mer et évidement du Caviar frais livrés en 24/48H.

La seconde édition Risotto au corail d’oursin est disponible sur le site de Kaviari.

La box au prix de 59€ contient :

  • 20 gr de caviar d’Esturgeon blanc, d’origine italienne
  • 200 gr de riz carnaroli bio
  • 60 cl de bouillon de légumes ARIAKE
  • 2 cuillères à soupe de corail d’oursin KAVIARI

Les Photos et la recette de la première édition :


En savoir plus

A la découverte des insectes

Inspiré par ses talents mexicains, Chefs and Flo s’interroge aujourd’hui sur la consommation des insectes en Europe et plus particulièrement en France, dans le but de comprendre le comportement alimentaire qui s’en rapproche et de savoir si le marché des insectes peut devenir une opportunité intéressante à saisir.

Grâce à son voyage au Mexique avec  ses deux collaborateurs, Florent Branchu a eu l’occasion de découvrir des œufs de fourmis Chicatana, des punaises Jumiles, des sauterelles et les larves qui parasitent l’agave et sont utilisés pour le mezcal. Cette surprise lui a donné envie de réfléchir à cette consommation et d’exporter, à travers son agence culinaire et sa créativité, cette expérience en France.

L’entomophagie est une pratique qui existe depuis la Préhistoire : Des peintures datant de 30 000 à  9 000 ans av. J.-C, retrouvées dans les cavernes d’Altamira au Nord de l’Espagne dépeignent des scènes de repas où sont présentées des larves d’abeilles et des chrysalides de papillon. Par la suite, certaines larves et scarabées étaient utilisés pour leurs vertus médicinales et des textes religieux y font même référence. Dans la Bible, on les évoque dans le voyage de St Jean Baptiste qui a survécu grâce aux sauterelles et au miel sauvage (marc 1 : 1/6).

Celle-ci fait partie intégrante de nombreuses cultures sud-américaines, asiatiques et africaines où plus de 527 espèces d’insectes sont consommées. Dans certaines régions, les insectes ne sont consommés que pour conjurer la famine or ils sont souvent considérés comme un mets de choix.

La diffusion médiatique de cette pratique commence doucement à envahir nos écrans à travers des émissions comme Koh Lanta ou même Pékin Express où consommer des insectes symbolise un dépassement de soi et une découverte culturelle. Ce spectacle attire la curiosité des spectateurs qui vivent ce phénomène jusque-là par procuration. En Espagne, un marché s’est ouvert aux insectes jusqu’à l’interdiction de la loi espagnole. Désormais, la FAO (L’organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture) a instauré une liste des insectes comestibles et autorisés à la vente pour permettre l’élargissement de ce marché mondial. Les Français quant à eux sont majoritairement réticents à cette idée et cette peur est d’origine psychologique et culturelle.

En savoir plus