Tag: Découverte

Caviar Box : Un plaisir Caviar tous les mois by Kaviari

Caviar Box : une réussite culinaire

Février 2014

L’agence souhaite partager les recettes et saluer la réussite de la Caviar Box by Kaviari.

Après son En-K révolutionnaire, la Maison Kaviari continue à sublimer le Caviar et vous propose tous les mois une recette réalisée à partir de l’innovante Caviar box. Une sélection de ses produits de la mer et évidement du Caviar frais livrés en 24/48H.

La seconde édition Risotto au corail d’oursin est disponible sur le site de Kaviari.

La box au prix de 59€ contient :

  • 20 gr de caviar d’Esturgeon blanc, d’origine italienne
  • 200 gr de riz carnaroli bio
  • 60 cl de bouillon de légumes ARIAKE
  • 2 cuillères à soupe de corail d’oursin KAVIARI

Les Photos et la recette de la première édition :


En savoir plus

Les insectes passent à table

Dans la continuité de nos recherches sur la consommation des insectes, et curieux de cet univers culinaire, tous les collaborateurs de Chefs and Flo se sont invités à l’exposition « les insectes passent à table » du Jardin des Plantes, à Paris, réalisée par Jean-Guy Michard, maître de conférence au Musée d’Histoire Naturelle.

Visuel Exposition

Dans une première salle, nous découvrons plusieurs catégories d’insectes, leur mode de fonctionnement, leur classification et leurs particularités. Nous sommes ainsi plongés dans la réalité de la chaine alimentaire : les insectes représentent une source de nourriture et sont eux-mêmes de réels prédateurs. Chacun possède sa propre identité en matière de survie et de chasse. La scénographie et l’éclairage renforcent alors cette immersion dans cet univers inconnu et surprenant.

Dans la deuxième salle, nous nous retrouvons au cœur du sujet : la consommation des insectes à travers le monde. Les chiffres nous éclairent ; 1400 espèces d’insectes consommées dans plus de 113 pays. L’entomophagie, qui reste pour les européens un réel tabou et une véritable barrière psychologique, constitue pour d’autres cultures des coutumes aux aspects bien différents.

Au Mexique, les punaises Jumiles sont sacrées et consommées depuis l’époque Aztèque. Récoltées en grande quantité pour la fête des Morts, elles sont frites, grillées, transformées dans une sauce pimentée ou mangées vivantes. Les criquets « Chapulines » sont également consommés depuis plus de 500 ans avec la même vigueur.

Les Insectes passent à table6

En Chine, les cigales rouges, sous forme de poudre sont utilisées comme remède tonique pour améliorer le système nerveux et la circulation sanguine. Des fourmis guériraient même les rhumatismes et certains problèmes immunitaires.

Toujours en Chine, et dans de nombreux pays, nous découvrons que les insectes peuvent représenter un luxe. Les larves de cigales sont alors présentées dans des bocaux, à la façon de notre célèbre caviar. Une fois frites, elles deviennent alors un authentique met de choix.

Nous sommes par la suite confrontés à la réalité de cette consommation dans d’autres régions : échapper à la famine et contourner la malnutrition. La FAO propose ainsi des cultures pour leur permettre l’autosuffisance. Les cultures demandent peu de moyen et apportent une grande rentabilité. Une manière efficace de contribuer à l’équilibre social et économique de ces pays en difficulté.

Au-delà de l’aspect nutritionnel et écologique, découvert précédemment dans nos recherches antérieures, nous constatons que les insectes offrent aussi des qualités gustatives : la punaise géante a le goût de gorgonzola, les punaises aquatiques en poudre ressemblent à la sauce traditionnelle nuoc-nâm, les brochettes de vers de palmier grillés, dégustées en Afrique, en Asie et en Amérique tropicale, ont un goût qui s’apparente au poulet ou à la crevette.

Les Insectes passent à table5 

Notre dernière surprise est de découvrir les insectes dans de multiples mises en scènes : larves d’abeilles cuites dans de la sauce soja, boites de conserves de vers de bambou, larves de punaises en sachet, boissons et vin au frelon, chrysalides et des papillons…. Des livres de cuisine nous sont même proposés comme de véritables institutions.

La conclusion est alors sans appel : Si la question de  manger des insectes se pose dès à présent, il est fort probable  que  cela devienne une évidence et une réelle nécessité dans les années à venir. Nous n’avons donc plus aucune raison de refuser l’initiation à cette  consommation ! Ecologiquement responsable, socialement et économiquement favorable pour les populations, nutritionnellement bénéfique, et gustativement varié, nous ne pouvons plus reculer devant l’entomophagie.

En savoir plus

Mexique: Les rencontres entre Chefs…

Chefs & Flo au Mexique:  Les rencontres entre Chefs, la découverte des grands chefs mexicains et la gastronomie locaux  afin d’enrichir notre palette produit.

 

 

Suite à l’ouverture de son restaurant « Nicos », le Chef Gerardo Vazquez Lugo décide de partager ses  produits phares dans son épicerie fine

« La Nicolasa ».

Il propose à ses clients de découvrir les ingrédients qu’il utilise dans ses recettes, tels que des épices, moles, vanille de Veracruz…

http://www.restaurantenicos.com.mx/

 

 

 

Sergio Camacho est un chef exécutif qui s’intéresse aux nouvelles tendances gastronomiques. Il travaille pour l’un des plus grand traiteur mexicain : Ambrosia.http://www.grupoambrosia.com.mx/.

L’agence vous invite à faire connaissance de ce chef : @sergioEcamacho1

 

 

 

 

Mauricio Montiel est un Chef chocolatier qui fait des chocolats à base de sésame, téquilla, sauterelle…

Prochainement, il va ouvrir une boutique à Mexico. Par la suite, son but sera de développer le côté artistique de ces chocolats et de s’ouvrir à l’international.

http://dolcenero.mx/

 

 

 

Suite à notre rencontre au salon du chocolat de Paris, Chefs & Flo a fait découvrir au Chef chocolatier Jose Ramon Castillo deux produits d’exception la truffe et le caviar.

Nous le remercions vivement de nous avoir fait partager ces expériences et ces connaissances du mexique.

www.quebo.com

 

Une rencontre inopinée au marché San Juan, autour d’un expresso Triana café, où l’on a découvert le métier du barista.

Vente & dégustation de très bons cafés mexicains de la région de Veracruz.

 

Chef & Flo à décidé d’intégrer ces cafés grands crus dans de nouvelles créations.

www.facebook.com/trianacafgourme

 

Un grand merci aux CHEFS

Gerardo Vazquez Lugo,

Sergio Camacho,

Mauricio Monte

Jose Ramon Castillo

qui nous ont chaleureusement accueilli.

Restaurant LA CIGALE

La CIGALE

www.restaurantlacigale.com

Alléluia mes frères! On la tient enfin la table sérieuse de La Londe! Un peu à l’écart du centre-ville et en direction des plages, elle chante toute l’année depuis mi-2011! Un haut-lieu de résistance à la médiocrité! Les gourmets locaux abattus par les douteuses prestations des plats communs jetés par des serveurs copains qui causent au téléphone en amenant le sel et le pain se frottent les mains! Et se pointent le museau en rang serrés chez Eric Blanc! Lui, 25 années chez Fauchon à Paris. Paf! Question rigueur dans le métier, c’est pas un mou de la bricole. D’où le succès par ailleurs de sa seconde passion de moniteur de plongée: le hasard n’a pas sa place. Bref! Une salle tirée à quatre épingles avec serviettes en tissu et beaux verres, un grand jardin-terrasse enverduré à l’année. Des recettes astucieuses, animées d’élans contradictoires sans s’empêtrer dans la complexité.
Hein? Bon ben voilà. Foie gras maison, millefeuilles de viande des grisons, encornets piquillos et chorizo, filets de dorade sauce vierge, mignon de veau en croûte de Raifort, Parmentier de canard… Entrée « assiette nordique » pour bibi. L’assiette est peaufinée: blinis, tarama, truite et saumon fumé, crevettes, suprême de citron, œuf de saumon. Un délice souligné par l’huile d’olive truffée qui n’en fait pas trop. 15/20, comme ça, d’entrée. Exemplaire « tartare de bœuf, soja, gingembre et citronnelle ». Vrai qu’il est souvent compliqué de digresser sur un classique, mais là, le résultat a belle allure! Frites fraiches, mesclun: 15/20 encore. Comme dessert, un original « far breton » exonéré de l’habituel pruneau puisque « aux spéculoos ». Glace spéculoos en prime, et décoration printanière: fraise, feuille de menthe, physalis. 14,5/20. Peu de vins proposés, mais tous ont du répondant. Le service est simplement parfait, professionnel et léger. « La Cigale » est tout bonnement un vrai restaurant, tel qu’on l’aime avec ses fondamentaux, et le charmant rez-de-chaussée de villa en ajoute à l’amicalité du lieu. C’est arrivé près de chez vous et c’est extra! Ah oui! Je déjeunais sur l’épatant menu à 22 €!
 
 
Chef : Eric Blanc
Menus : Formule midi semaine à 15 €. Carte. Menu à 22 € et menu-carte à 35 €. Enfant -12ans 10 €.
Fermeture : Fermé lundi et mardi hors-saison. Eté: tous les soirs sauf dimanche. Réservation conseillée.
Traiteur à domicile. Groupes 20 personnes (en hiver). Climatisation. Terrasse.Source : http://www.le-bouche-a-oreille.com/restos/R2082/page.html